Propriétés De Charme Et De Caractère En ANJOU
29 août

Comment rendre plus gaie l’ambiance de votre belle demeure en Anjou ?

Stitched Panorama blauzac

Les vacances en bord de mer sont finies, vous voilà de retour dans votre belle demeure d’Anjou. Difficile de replonger dans le quotidien. Et pour cause, même lorsque l’on prend 3 ou 4 semaines, les vacances sont toujours trop courtes. Vous voulez les prolonger ? Commencez par adapter la décoration de votre belle demeure en Anjou à cette saison estivale. Rangez dans les placards le temps de quelques semaines les plaids en laine, trop épais, les bougies, et à la place disposez un peu partout des plantes en pots et des bouquets de fleurs dans des vases. L’humeur dans votre belle demeure en Anjou s’en ressentira forcément !

Le bois, un élément sobre et élégant
Si les fleurs symbolisent la nature et apportent de la gaieté, le bois lui rappelle la campagne. C’est un matériau noble et chaleureux qui se marie avec tout. Vous pouvez l’associer à du plexiglas, du cuivre, de l’acier pour donner un petit côté moderne à votre intérieur.

Recyclez votre fouta de plage
Votre fouta de plage s’apprête à passer l’hiver au fond du placard ? Pourquoi faire ? Une fouta, c’est gai, exotique alors recyclez là. Faites-en une nappe, un jeté de canapé, un couvre-lit.

Une invitation au voyage
Vous voulez voyagez sans sortir de votre belle demeure en Anjou ? Il suffit d’opter pour des objets du monde. Ils donneront du relief, de la personnalité et un côté ethnique à votre intérieur. Masques, tapis, vases, statues: vous avez l’embarras du choix.

Soyez imaginatif
Pour faire entrer un air de vacances dans votre belle demeure en Anjou, recyclez les objets ! Pourquoi ne pas transformer de vieilles panières en osier en tables de nuit, des rondins de bois en tabourets… ? Laissez-vous emporter par votre imagination !

O.D. / Bazikpress © Tilio & Paolo

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée